Présentation Droit Privé

 

Présentation :

le Département de Droit Privé s’est subdivisé, après la création de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques en 2012, et la promotion du Centre Universitaire de Bouira au rang d’Université. Conformément au Décret Exécutif n° 12/241 en  date du 04 Juillet 2012.Ceci-dit, le Département qui était Annexé à l’Université de Boumérdes depuis 2004.Devient Faculté des Sciences Juridiques et Administratives en 2012. 

     Zoom sur les formations en Droit Privé :

A/- En licence :

Droit Privé : cette formation a pour but de :

- Former l’étudiant dans les différents domaines relatifs au Droit d’une manière générale, et au Droit Privé en particulier,

-L’insérer dans la vie Universitaire et Juridique en se référant aux articles fondamentaux et élémentaires, ceci pour une formation digne d’un homme de loi, et l’encourager à approfondir ses connaissances,

-Accéder après l’obtention du diplôme, aux différentes professions de : Juge - Greffier principal,

- Exercer le métier d’Avocat, de Notaire, d’Huissier, de Commissionnaire chargé de ventes aux enchères,

-Occuper des Taches Administratives au sein des entreprises publiques, ou au sein des organisations internationales non-gouvernementales.

 B/- En  master :

 Actes et responsabilité : cette formation académique spécialisée dans les notions juridiques en Droit Privé, comme première étape, invite l’étudiant  à :

- Approfondir les connaissances individuelles relatives aux actes, avec toutes leurs portées théoriques et scientifiques,

-Redynamiser la recherche scientifique spécialisée,

-Redresser le système Législatif et les mécanismes de son application,

-Former des hommes de loi prédisposés à saisir convenablement  les textes juridiques, les analyser puis les critiquer, de manière  à transférer l’étude juridique de son champ d’action traditionnel et routinier.

Ainsi, et après obtention du Master, le diplômé peut intégrer le corps de l’Enseignement Supérieur, ou exercer un métier libéral en l’occurrence : Notaire, Huissier de justice, commissionnaire. Ainsi que d’occuper différentes taches administratives, ou joindre les laboratoires de Recherche Nationaux ou Internationaux.

Master en code de la famille : cette spécialité vise à :

- Former des spécialités dans le domaine su- cité, aptes à harmoniser les études juridiques et législatives,

-Consolider  la société Algérienne de cadres spécialisés  dans le domaine,

-Participer à la création d’un cadre juridique spécifique, en s’ouvrant sur la législation Arabe, Musulmane et Internationale, dans le souci de s’enquérir des changements apportés, et d’en extraire les articles appropriés  à la famille Algérienne en particulier, notamment  ceux  appliqués sur le plan international.

 Ceci-dit, cette formation permet aux diplômés de préparer les concours de spécialités : en Magistrature, en Notariat, ou en qualité de Conseillé juridique et Administratif, ainsi que préparer une post-graduation, qui est un Doctorat en Sciences Juridiques, ou d’occuper les fonctions substituées à la Magistrature, ou celles d’imam ou conseillé juridique au Ministère des Affaires Religieuses, ou enseignant au secondaire.